Maintenant que Tau Here est arrivé et que mes études sont terminées, nous allons pouvoir passer du temps sur le bateau.
Il est temps de s’approprier les lieux et d’en faire notre maison.

Cela s’est fait en plusieurs étapes.
La première et non pas des moindres : passer du bon temps à bord ! Les apéros au port, recevoir les amis et faire quelques petites sorties lorsque le temps est clément.
Pour moi : passer du temps à faire de la voile sur des supports différents (y compris sur notre bateau) de manière à devenir une équipière, que dis-je un second digne de ce nom !

Et maintenant approprions-nous les lieux !

Voilà Tau Here à sa place de port.
A seulement 1h30 de la maison le programme de l’été : à bord tous les week end !(Et oui Lucas n’a plus de vacance car il a dû tout poser pour le convoyage)
Cela commence par un graaaaaaand ménage à bord.
Je pense ne pas avoir besoin de vous préciser que presque deux mois de convoyage rendent le bateau très bordélique !
Dans quelques mois nous entreprenons de gros travaux de rénovation. Nous avons décidé au fil des week-ends passés à bord, de faire peau neuve à Tau Here. Un grand rafraîchissement, un peu de bois sur les murs et le sol pour le rendre un peu plus chaleureux.

nomad-life-decouverte-du-bateau

Un petit tour sur l’Estuaire de la Gironde

Durant l’été nous avons pu profiter du cadre sympathique qu’offre l’estuaire de la Gironde.
Si vous pensez qu’il s’agit d’une zone où il n’y a rien à voir vous vous trompez !
Attention toutefois, il faut sortir en prenant en compte les marées. C’est l’avantage de ce lieu qui nous oblige a apprendre ce type de navigation.
De plus, les nombreux bancs de sable et autres haut-fond nous permettent de nous familiariser avec la navigation côtière.
Quel plaisir d’être enfin sur l’eau Lucas et moi.
Nous profitons des belles journées de début juillet ! Le premier jour, nous nous sommes baladés jusqu’à Mortagne.
Nous nous sommes fait un peu piéger par le courant ! La marée étant montante, nous allions relativement vite dans la direction de Mortagne, à tel point qu’en moins de deux heures nous y sommes arrivés. Lorsque nous avons voulu rebrousser chemin, nous avons fini par allumer le moteur car nous faisions du sur-place !!
Maintenant que nous avons fait l’expérience du grand tapis roulant nos sorties sont beaucoup plus calculées !!

nomad-life-decouverte-du-bateau

 

L’incontournable phare de Corduouan

Nous n’aurions pas pu passer un été au Verdon sans aller jeter l’ancre près du phare de Cordouan !
Nous n’avons malheureusement pas pu le faire avec Tau Here qui a décidé que le guindeau (élément essentiel pour jeter l’ancre) ne fonctionnerait pas à compter du mois d’août ….
Heureusement Totem et son propriétaire nous ont chaleureusement accueilli pour une petite virée plutôt sympathique !
Et, mine de rien lorsqu’on va au phare, on est déjà sur l’océan atlantique !!
Ce fut donc ma première navigation sur l’atlantique =) Deux petites heures de navigation pour arriver jusqu’au phare et déjeuner au mouillage avec vu sur le phare.
Bref, on n’a pas encore entamé le voyage, mais on s’y croit un peu ! Lucas a même fait un plouf dans l’eau, mais attaché à un bout car attention au fort courant qui aurait pu l’amener au large.

nomad-life-decouverte-du-bateau

Les week-ends se suivent

Finalement les week end s’enchaînent et le bateau nous permet de profiter de ce magnifique été.
Nous allons faire du hobbie cat au club de voile du coin, nous farnientons sur le bateau, nous bidouillons et réparons par-ci par-là. Le tout agrémenté de quelques baignades dans l’océan.
Nous prenons goût, avec douceur, à ce qu’offre la vie en bateau. Bien que le voyage qui nous attend nous emmènera moins souvent au port, cet avant-goût est un vrai bonheur.

Petite Virée en famille

La dernière semaine d’août, nous avons eu l’occasion d’amener faire un tour de bateau à ma petite famille !
C’était leur baptême ! Car en effet, mis à part quelques ferries ou autres bateaux à moteurs, ils n’étaient jamais monté à bord d’un voilier.
Nous avons eu la chance que le soleil soit de la partie ce jour là.
Tout le monde était ravie, malgré un petit mal de mer pour ma maman en fin de parcours, le retour a été un peu mouvementé : vent et mer de face.
Mais tout est bien qui fini bien, car une fois le plancher des vaches retrouvé, elle était tout de même réjouie de cette balade !
Sans oublié bien sûr la présence de notre ami Jean-Michel qui nous a accompagné également ce jour là.
Comme je le disait dans les chapitres précédents : la vie suit tranquillement son court donc.

nomad-life-decouverte-du-bateau

Préparation pour les travaux

Bien que le soleil soit toujours au beau fixe en ce mois de septembre, il nous faut tout de même penser que dans quelques mois nous serrons au chantier naval en train de bichonner notre petit Tau Here…

La première étape a donc été de vider intégralement le bateau. Ce n’était pas une mince affaire croyez-moi ! Heureusement nous avons été aidé par mes parents ainsi que Jean Michel, et le tout s’est fait dans la bonne humeur !

Vous me direz, mais pourquoi diable videz-vous l’intégralité de votre bateau ?!!
et bien pour deux raisons : la première : la grue du chantier a une charge limitée et notre bateau est très lourd. Il fallait donc l’alléger au maximum. Et puis nous comptons refaire beaucoup de choses à l’intérieur, il fallait donc faire place nette !

nomad-life-decouverte-du-bateau

Une goûte d’eau dans l’Océan

Ces quelques week-end ne sont qu’un infime avant-goût de ce que nous réserve notre voyage.
Tout du moins c’est ce que nous espérons !
Sans oublier les galères qu’impose la vie en voilier. Chose pour laquelle nous avons également eu un avant-goût cet été (panne moteur, guideau, problème de réservoir, de jauge, hublot qui prend l’eau … bref le bateau quoi) !!
Pour le reste, l’été s’achève mais nous continuons à profiter des week-end au Verdon tant que la météo le permet.
Dès que les jours maussades arriverons nous mettrons Tau Here au chantier. C’est déjà prévu.
Au programme : sablage du pont, changement des hublots, installation de l’eau chaude (et oui on aime bien le confort^^), et changement de toute la déco intérieure.
Bref pour résumer on le désosse et on le « resosse » !!
Ça aura au moins l’avantage de nous occuper pendant les long week end d’hiver !