Quand l’idée de devenir digital nomad s’installe dans ton esprit, il y a d’abord les images de liberté, de voyage et de nouveau départ professionnel. Le nomadisme digital à le vent en poupe et selon certaines études, nous serons 1 milliard de digital nomad en 2030.

Si tu lis cet article, c’est probablement que tu as envie de faire parti du mouvement !

Mais voilà, maintenant que tu sais que tu as envie de tenter l’aventure, tu n’as en revanche aucune idée de par où commencer. Que mettre en place, doit-on commencer par se former, à quel moment quitter son job ? Autant de questions qui peuvent donner un peu le tournis.

Allez, respire un grand coup, je te donne les trois étapes essentielles pour quitter en douceur ta vie de sédentaire et devenir digital nomad.

Fais le point sur les passions qui t’animent

Changer de voie professionnelle oui, mais pour faire quoi ? On te donne souvent des exemples de métiers que tu peux exercer en tant que freelance à distance. Mais comment faire pour savoir ce qui te plairait et si tu es fait pour telle ou telle activité ?

Pour devenir freelance (et réussir), il faut aimer ce que l’on fait. Tu vas passer des heures sur ton projet, faire de la veille et de la formation sur le sujet. Sans oublier les heures travaillées pour tes clients qui auront littéralement investi en toi.

Autant partir sur un sujet qui t’anime ! Mais attention, il faut également que ce dernier ait un potentiel de rentabilité. En effet, si tu es passionné(e) par la randonnée par exemple, il va être difficile de faire directement de cette passion un business en ligne. En revanche, pourquoi ne pas monter un site de conseils / coaching / accompagnement pour d’autres passionnés. Parcourir le monde sera en plus un bel avantage pour développer tes compétences.

Tu adooooore passer des heures sur les réseaux sociaux et tu comprends bien leur fonctionnement ? Tu peux envisager de devenir community manager.

Tu es psychologue de métier ? Dématérialise tes compétences et propose des consultations à distance.

La lecture et l’écriture sont un de tes passes-temps favoris ? Deviens rédacteur web.

Je pense que tu as saisi le principe. Pour résumer, ton projet doit être :

  • Dans un domaine que tu affectionnes
  • Dans lequel tu pourras développer des compétences avec plaisir
  • Rentable : il doit répondre à un besoin du marché.

🎯 Dans un projet comme celui-ci, tout part de toi. Ne néglige pas cette partie de réflexion et de recherche indispensable.

Organise-toi du temps pour structurer ton projet à côté de ton activité actuelle

Maintenant que tu sais un peu mieux vers quoi tu vas te diriger, il est temps de te pencher sur du concret ! Mais comment monter une nouvelle activité de toutes pièces alors que tu travailles à temps plein et que tu n’as pas une minute à toi ?

La réponse tient en deux mots : organisation et concession.

Organiser son temps :

Les journées ne font que 24h. Et bien souvent quand tu rentres du travail, la seule chose que tu as envie de faire, c’est de t’emmitoufler sous ton plaid IKEA et allumer Netflix. De toute façon, les seules heures que tu as de disponibles, tu les passes généralement à tes obligations (faire les courses, passer à la poste, changer la litière du chat…).

Alors comment faire pour se dégager du temps ?

Commence par déterminer les moments où tu pourrais consacrer du temps à ton projet. Par exemple, le dimanche après-midi, une heure tous les jours pendant la pause déjeuner… À toi de voir ce qui te convient le mieux.

Faire quelques concessions.

Je suis sûre qu’il y a parmi toutes tes activités de la journée, certaines que tu pourrais tout à fait supprimer : la série TV du soir, les lunches entre collègues le midi… Tu peux par exemple te réserver deux midis sur cinq et trois soirées à la maison pour toi. Et voilà 5 h de gagnées pour ton projet !

Les relations sociales maintenant : ton entourage ne comprendra pas forcément que tu préfères passer ton samedi soir à étudier plutôt que d’aller à ce super apéritif déguisé. Surtout que devenir freelance nomade n’est pas encore très bien compris et accepté par tous. Sans pour autant devenir un ascète, il te faudra parfois te demander si tu as vraiment envie de te rendre à cette sortie, ce petit restau ou cette après-midi entre amis.

Que faire et que préparer durant ces sessions que tu as réussi à t’organiser ?

  • de la formation
  • de la veille : comprendre ce qui se fait dans ton domaine, ce que fait la concurrence…
  • mettre en application ce que tu as appris
  • t’entraîner
  • trouver ta niche et identifier tes clients-cibles
  • préparer ta communication
  • apprendre à te pitcher : à présenter ta proposition de valeur
  • créer ton site web
  • préparer tes profils sur les plateformes freelances
  • et tout ce qui pourra être utile à ton lancement

🎯 L’organisation est indispensable pour bien structurer ton projet et garder la motivation sur la longueur !

Démarre sereinement ton activité

Tu as trouvé ton activité, tu as passé des semaines, peut-être des mois à te préparer et à te former. Ça y est on peut prendre un billet d’avion, vendre les meubles et filer sur les plages de Bali ?!

Doucement jeune Padawan, il est grand temps de te lancer, mais pas n’importe comment !

Qu’adviendrait-il si, tu ne gagnais pas un revenu suffisant les premiers mois ? Car ce sera certainement le cas ! Et puis, il faut apprendre à travailler en tant que freelance et prendre de l’assurance ! Ne pose pas ta démission de suite. À la place, profite du temps que tu as réussi à te dégager au quotidien pour trouver tes premiers clients et réaliser tes premières missions.

Une transition en douceur pour ne pas se mettre la pression et garder des portes de sortie.

Prends soin de sélectionner tes premières missions.

L’erreur de beaucoup de freelances débutants (une erreur que nous avons faite…) est de se précipiter sur la première opportunité sans analyser si la mission a réellement un intérêt, si l’on a les compétences nécessaires, etc.

Les premières missions ont un intérêt déterminant car elles vont donner le “la”. C’est grâce à celles-ci que tu trouveras les suivantes.

Voici trois critères pour sélectionner ta première mission :

  • Elle a un réel intérêt pour ton projet freelance : ne te lance pas dans une mission de publicité facebook (même si tu es très bien formé(e) sur le sujet), si ton objectif est de la création de site web. Tu proposeras cela plus tard à tes clients pour peaufiner ton offre.
  • Tu maîtrises les compétences nécessaires. Ne t’embarque pas dans un projet où tu sens qu’il y a encore trop d’inconnues techniques. Cela porterait tort à l’entreprise et à ton image de professionnel.
  • L’entreprise qui propose la mission peut apporter de la valeur à ton portfolio. Tu n’es pas obligé d’attendre que l’offre du siècle se présente, mais choisir de travailler avec une entreprise sérieuse dès le premier contrat est un vrai plus.

Enfin, pense à préciser à ton client que tu exerces encore en entreprise. Ainsi tu seras plus à même de justifier des délais peut-être plus long et il comprendra que tu ne puisses pas forcément lui répondre tous les jours en heures ouvrées.

🎯 Cette première mission-test est importante. Mais ne te mets pas la pression. Considère-toi en transition et prend bien le temps d’analyser ce qui à bien fonctionné, et ce, sur quoi tu peux encore t’améliorer… N’hésite pas à demander des feedback à ton client et si tout s’est bien déroulé, un premier avis client sera le bienvenu !

Pour conclure

Devenir digital nomad est un processus long qui se prépare. Si tu n’es pas obligé de suivre tous les conseils de cet article à la lettre n’oublie pas que :

  • Faire un travail d’introspection est une étape qui a une grande importance
  • L’organisation a une part non-négligeable dans la réussite du projet.
  • Prendre le temps de construire les choses te permettra de démarrer une nouvelle vie professionnelle plus sereinement.
  • Commencer ses premières missions en parallèle de son activité en prenant soin de les choisir, te permettra un lancement au poil !

Les premiers mois ne seront pas de tout repos. Tu vas jongler entre ta vie de salarié, de freelance débutant, ta vie privée,ltes éventuels préparatifs pour un départ…

Gardes en mémoire que si tu parviens à tout mettre bout à bout maintenant, quand tu n’auras plus que tes missions freelance et le voyage, ce sera un long fleuve tranquille ! Non je joke, mais tu seras bien armé pour affronter la vie de digital nomade freelance !

Découvre les Sagas de la NomadLetter

Comment entreprendre en douceur à son rythme, sans dépenser des milliers d’euros en formation et sans se laisser avoir par les formules miracles pour développer son business ?
+ Pleins de choses trop chouettes pour entreprendre !
+ La formation "les 4 étapes fondamentales pour entreprendre" offerte