Après un mois d’aout caniculaire et quelque peu sédentaire sur la côte espagnole, nous sommes descendu jusqu’à Valence.

Cette fois nous nous sommes arrêtés quelques semaines pour des raisons professionnelles. Cependant nous n’avons pas manqué de profiter de cette ville fort agréable.

Valence est une très grande ville. Le port où nous sommes est quelque peu loin du centre. Ceci dit la ville offre un aménagement cyclable conséquent. Rares sont les rues dépourvues de pistes cyclable. A notre grand bonheur nous avons parcouru la ville par ce moyen de locomotion. Une très grande partie de la population se déplace de cette manière. On se croirait presque à Amsterdam !

 

Un immense parc faisant presque le tour de la ville et doté de pistes pour les cyclistes est le meilleur moyen de se déplacer dans Valence en restant au frais, à l’ombre des arbres. Sans oublié que nous avons la plage à 5 min en vélo du port. Rien de mieux que d’être en ville avec tous les avantages que cela offre, tout en profitant d’un peu de verdure et de baignades !

Bien sûr nous n’avons pu passer à côté de la « Cité des Arts », immense complexe culturel au milieu de la ville et du parc, composés de quatre grands complexes : un musée consacré aux sciences, l’autre à l’océanographie et un troisième à l’art. Enfin, un grand complexe doté d’un planétarium propose des diffusions vidéo en 3D. Nous n’avons pas eu le temps de tout visiter. Mais cela nous a occupés pendant toute une journée !

 

L’architecture de la ville est également très intéressante et vaut le coup d’œil. Bref nous avons été conquis par cette ville où nous resterons encore une quinzaine de jours avant de reprendre la route.

Nous entamerons notre programme hivernal : descente tranquille jusqu’à la ville de Carthagène où nous passerons la saison froide !