Voyager tout en travaillant est un style de vie qui te tentes ? Il y a des milliers de façons d’y parvenir, en fait autant qu’il y a de nomade ! Sur internet, tu croises certainement beaucoup de sites qui te disent qu’il suffit d’emporter ton ordinateur dans le sac à dos et l’aventure te tente bien. Oui, mais voilà, par où commencer ? Quel métier choisir ? Faut-il se former ? Quelle formation choisir ?

Autant de questions que vous êtes nombreux à me poser, alors voici un petit article pour éclaircir tout cela !

Les métiers du Web

Des dizaines et des dizaines de métiers sont praticables depuis un ordinateur. Avant de te donner une liste (non-exhaustive) des possibilités, quelques notions à avoir en tête :

Devenir freelance ou entrepreneur te demandera beaucoup d’investissement personnel. Le quotidien du freelance est loin d’être un long fleuve tranquille. En fait, je pense que sans passion et sans amour pour ce que tu entreprends, il n’est pas vraiment possible de réussir dans cette voie. Pour savoir si une activité te correspond, prends bien le temps d’étudier en quoi elle consiste, tu peux même entrer en contact avec des professionnels pour leur poser des questions, la plupart des freelances sont passionnés et se feront un plaisir de te répondre (c’est d’ailleurs mon cas, alors n’hésite pas ! Mes spécialités ? Le Web en général, la création de site web, la rédaction web et les stratégies en communication digitales. Bonus : Lucas est développeur.)

À retenir : certains métiers listés ci-dessous sont ultra-spécifiques ! Et sont plutôt à voir comme une porte d’entrée dans le monde du web. Par exemple : un développeur CMS est généralement également développeur front-end/back-end, et il sait aussi utiliser les technologies pour développer sur mobile, bref un passionné du code ! Mais il faut bien entrer par une porte, alors en voici quelques-unes.

Dans les métiers du développement web, mobile et logiciel j’ai nommé:

  • Architecte software
  • Développeur back-end
  • Développeur front-end
  • Développeur CMS
  • Développeur Full Stack
  • Développeur logiciel
  • Développeur mobile
  • Ingénieur Hardware
  • Tech evangelist

Il existe encore d’autres spécificités dans le domaine du développement. Sache que si les lignes de codes t’intéressent, le développeur est une denrée recherchée !

Dans le monde de l’informatique, on a toujours besoin d’un chef de projet !

  • Chef de projet AMOA
  • Chef de projet digital
  • Coach agile
  • Expert CRM
  • Expert en transformation digitale
  • Expert SAAS
  • Scrum Master

Les chefs de projet sont en fait en charge de créer un climat favorable à la réussite d’un projet informatique. Ils font le lien entre les techniciens et les clients (ou les commerciaux). Ils s’assurent que tout se déroule dans de bonnes conditions et travaillent généralement en “méthode agile”, un métier passionnant !

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par No-Mad Life (@sonia.no.mad.life) le

Administrateurs systèmes

  • Administrateur de bases de données
  • Administrateur SAP
  • Administrateur systèmes et réseaux
  • Expert en cybersécurité
  • Expert SI
  • Ingénieur réseaux

Là on parle de véritables experts informatique ! Les logiciels, bases de données, sécurité, système réseaux n’ont pas de secret pour eux. En gros un hacker freelance mais du bon côté de la force !

On va encore plus loin ! Data Science, Machine learning et nouvelles technologies

  • Data Analyst
  • Data Scientist
  • Expert en Big Data
  • Expert en machine learning
  • Expert en réalité virtuelle
  • Expert en intelligence artificielle

Tous ces métiers sont très recherchés et les missions freelances ne manquent pas !

Marketing, Communication et digital

  • Content marketer
  • Content writer
  • Content manager
  • Digital brand manager
  • Directeur de stratégie
  • E-reputation expert
  • Expert SEO
  • Expert social Ad
  • Expert social media
  • Growth hacker
  • Growth marketer
  • Marketing & communication manager
  • Planneur stratégique
  • Web marketer

Aujourd’hui le marketing digital à le vent en poupe, choisir de se former et se spécialiser dans ce domaine peut-être un très bon calcul. Si tu es passionné de communication et de stratégie et que le monde du web te passionne, tu peux te diriger dans cette voie les yeux fermés !

Rédaction & community management

  • Community builder
  • Community manager
  • Concepteur rédacteur
  • Rédacteur Web
  • Social média manager
  • Traducteur
  • Responsable éditorial
  • Copywriter

Encore un domaine où le chômage n’existe pas ! Si tu es passionné par les réseaux sociaux, la création de communautés autour d’un projet ou encore si l’écriture est ta deuxième nature, tu peux sans hésiter te lancer dans un de ces métiers.

Webdesign, UI, UX

  • Designer graphique
  • Illustrateur
  • Infographiste
  • Product designer
  • UI, UX  designer
  • Designer d’interaction

La concurrence est visiblement un peu plus rude que dans les autres secteurs (selon ce que certains graphistes m’expliquent), mais si tu as du talent et la fièvre de la créativité et du travail bien fait, il y aura certainement une place pour toi.

Vidéo, photo

  • Animateur 2D, 3D
  • Monteur
  • Motion Designer
  • Photographe
  • Retoucheur
  • Réalisateur

Encore une fois des métiers très créatifs et bien qu’il y ai de la concurrence, c’est également un domaine où la clientèle est présente. Les visuels et notamment la vidéo sont réellement un élément important de la communication et du web.

Les autres métiers du web

A adopter selon ses compétences, sa créativité et ce vers quoi on veut s’orienter !

  • Coach : santé – bien être / sport / développement personnel / finances / musique etc.
  • Consultant : marketing / finance / juridique / événementiel / Informatique etc.
  • Vente : Chargé de clientèle / gestion de compte / vente par téléphone etc.
  • E-commerçant : créer sa propre marque ou produit / dropshipping …
  • Bloggeur professionnel
  • Psychologue
  • Avocat
  • Et bien d’autres

 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par No-Mad Life (@sonia.no.mad.life) le

Voilà donc pas moins de soixante idées de métiers ! Il y a de quoi faire et je suis certaines de ne pas avoir tout détaillé. D’ailleurs si tu as d’autres idées de métiers, je t’attends dans les commentaires. Maintenant tu te dis peut-être que c’est bien beau toutes ces idées, mais toi tu n’as pas les compétences et ces noms barbares comme la “data science” ou le “growth hacking” te sonnent comme du chinois.

Peut-être te dis-tu aussi qu’il sera (trop) compliqué de devenir un spécialiste dans un de ces domaines alors que tu as passé la vingtaine et que cela fait un bail que tu es sorti de l’école. Ca, c’était peut-être vrai il y a 10 ans, car tu aurai certainement dû repartir à l’université pour te former. Et entre les factures, le crédit de la voiture et le loyer, il est évident que tes envies de liberté n’étaient pas vraiment très accessibles. Bonne nouvelle !! Au XXIème siècle se former et préparer sa nouvelle vie de nomade n’a jamais été aussi simple. Rendez-vous dans le paragraphe suivant !

La formation, un passage obligatoire ?

OUI ! Voilà je pourrais arrêter ce paragraphe ici haha. Oui, oui et mille fois oui. Pourquoi ?

Si tu es déjà un professionnel, que tu exerces dans une entreprise par exemple, ton point fort est que tu ne devras pas tout reprendre à zéro. Mais le monde du web évolue très vite.

Si tu es un expert juridique souhaitant exercer en freelance par exemple, peut-être sera-t-il intéressant d’apprendre à créer un site web, faire un peu d’inbound marketing, etc.

Si à l’inverse tu pars de zéro, et bien je ne t’apprend certainement pas grand chose en te disant que l’on apprend difficilement un nouveau métier avec quelques tutoriels Youtube ou à travers les blogs. C’est une très belle approche pour découvrir un nouveau métier avant de se lancer et d’investir dans une formation, mais je pense qu’il va être très compliqué de devenir développeur ou expert SEO sans dépenser quelques euros dans la formation.

Aujourd’hui tout est facilité pour que tu deviennes un entrepreneur nomade : le statut d’auto-entrepreneur, les formations en ligne, les plateformes de freelancing, le wifi disponible (presque) partout dans le monde, les billets d’avions accessibles et j’en passe. Mais je souhaites VRAIMENT insister sur un point : devenir freelance ne s’improvise pas ! Cela demande de l’investissement personnel, du temps, de la préparation, de la formation, et un peu de budget. Ne t’inquiète pas, on va tout voir ensemble sur No-Mad Life ! Quand j’ai commencé il y a trois ans, c’était un peu par hasard, au milieu de mon voyage et sans vraie formation (exactement ce que je dis de ne pas faire !). Si je n’avais pas eu Lucas (Ingénieur informaticien avec sa petite boite de création de site), je penses que je serais rentrée, soit pour mieux repartir, soit pour changer de projet. Mais quoi qu’il en soit, j’ai réussi à devenir (rapidement) une freelance, experte de son domaine et qui trouve des missions, seulement après avoir entamé des formations.

Oui il faut investir dans de la formation. Tu as peut-être lu sur la toile que ce n’est pas nécessaire. Moi, je prône haut et fort ce mode de fonctionnement. Le nomadisme digital est un choix de vie, il faut lui consacrer du temps, de l’argent et de la passion.

Le plus beau dans tout cela ? Tu peux tout faire à ta sauce ! Bienvenue dans un monde où tu créer le tien !

Quelle formation choisir ?

Il en existe beaucoup et cela va vraiment dépendre de tes objectifs, voici tout de même quelques recommandations :

  • Evites les formations des bloggeurs qui te promettent Monts et Merveilles avec une “Formule miracle” pour attirer plus de prospects, faire un site web en deux minutes top chrono ou devenir bloggeur professionnel en deux jours.
    Cela n’existe pas ! L’entrepreneuriat c’est du travail. Recherche des méthodes et non pas des formules.
  • Les plateformes de formation type Tuto.com et Udemy sont très bien, mais il faut prendre le temps de les sélectionner et lire les commentaires avant d’investir. Les tarifs restent cependant accessibles.
  • Si tu choisis de te former auprès d’un bloggeur (et il y en a des très bons !), je te recommande de lui poser quelques questions avant, histoire de t’assurer que la formation est bien pour toi et qu’il sera en mesure de te répondre si tu bloques.
  • OpenClassrooms est une très bonne plateforme pour commencer à se familiariser avec le monde du web et apprendre en profondeurs les métiers techniques tels que développeur web, data scientist ou chef de projet)
  • Le blog et les formations de Danilo Duchèsnes sont une vrai mine d’or pour qui veut comprendre et maîtriser le marketing digital.
  • Live Mentor est la référence du moment pour les entrepreneurs et freelances en herbe !

Pour conclure :

Le monde du web n’attends plus que toi ! Prends le temps de chercher ce qui pourrait vraiment te correspondre, et n’hésites pas à tester les formules gratuites des cours en lignes pour t’assurer que le métier te plaise. Le travail de recherche et la formation font partis de la réalité du freelancing. Une fois un peu dans le milieu, tu verras que tu pourras créer une activité qui te ressemble vraiment et dans laquelle tu t’épanouiras. Il n’y aura plus alors qu’à faire ton sac et sauter dans le premier avion en direction du soleil !