Cette semaine c’est Isis du blog Les Nouveaux Travailleurs qui nous parle de Playa del Carmen. Elle y est depuis quelques mois et est nomade digitale depuis six mois. Son job : Blogueuse professionnelle. Elle est d’abord partie avec la communauté Wifi Tribe, un groupe de nomade qui voyage et travaille ensemble partout dans le monde. Elle a parcouru une bonne partie de l’Amérique Latine, et fait actuellement une escale un peu plus longue au Mexique.
Alors Isis, Playa del Carmen ?
Elle a accepté de jouer le jeu et de répondre à mes questions : formalité, budget, logement, transport, rencontres, activités, gastronomie… Nous avons tout passé au crible !

Pourquoi Playa Del Carmen ?

Pourquoi as-tu choisis de voyager là ?

En fait je ne voulais pas vraiment venir ici. J’étais déjà venue dans cette région du Mexique avec mes parents quand j’étais ado, ce n’était pas ce que j’avais préféré. J’avais aussi la sensation que ce serait perdre mon temps que de retourner dans un endroit que j’avais déjà vu, quand il y a tellement d’endroits à découvrir. Mais je me rends compte que c’est très différent de venir ici aujourd’hui en tant qu’adulte et digital nomad. Je vois les choses bien différemment.
J’avais entendu dire que Playa Del Carmen était un hub de Digital Nomads, certes. Mais également que c’était très touristique (au sens de gens qui viennent en vacances), et ça, ça ne me faisait pas du tout envie.

Qu’est ce qui t’a poussé à faire ce choix initialement ?

Je me suis retrouvée à venir à Playa Del Carmen malgré tout car en septembre, j’étais à Buenos Aires en Argentine avec la communauté WifiTribe (avec qui j’ai voyagé pendant quatre mois, en changeant de pays chaque mois). J’aimais beaucoup notre groupe de ce mois-ci et beaucoup d’entre eux allaient à Playa Del Carmen le mois d’après. J’avais envie de rester avec eux plus longtemps, et j’avais envie de me rapprocher de l’Amérique Centrale, pour un climat plus tropical. Donc finalement je les ai suivis à Playa Del Carmen.

Au final es-tu globalement satisfaite par rapport à ce dont tu t’attendais ?

Oui, mon expérience est meilleure que celle à laquelle je m’attendais. Playa Del Carmen n’a à priori pas de charme. C’est effectivement très touristique. Il y a une rue (la Quinta Avenida) extrêmement touristique, remplie de boutiques, de vendeurs de rues qui t’interpellent dans tous les sens, et bien sûr de touristes.
Mais Playa Del Carmen, c’est aussi de petits cafés trop mignons, ouverts, avec beaucoup de plantes ou un gros arbre au milieu. C’est avoir la plage à cinq minutes de chez soi et pouvoir y aller tous les jours pour s’aérer l’esprit entre deux articles. C’est pouvoir jouer au volley avec des inconnus tous les dimanche après-midi sur la plage. Et il y a cette opportunité de rencontrer d’autres digital nomads et de se recréer un cercle d’amis.

Formalités

Les formalités pour entrer sur le territoire sont-elles compliquées ?

Non, on tamponne juste notre passeport quand on arrive au Mexique. Là où ça devient plus compliqué c’est quand on reste plus d’un mois. Personnellement, j’ai eu droit à un interrogatoire de vingt minutes en arrivant, parce que l’officier de la douane trouvait ça louche que je veuille rester trois mois, sans trop savoir ce que j’allais faire exactement.
Ce qui m’a dépêtré de la situation a été de montrer le billet d’avion que j’avais déjà acheté pour sortir du territoire trois mois plus tard. Je conseille donc d’avoir un billet de sortie si vous comptez rester plus d’un mois. Quitte à en acheter un faux à 7$ sur Onwardflights. Et l’avoir sur son téléphone, car le WiFi ne marchait pas dans l’aéroport.
Je crois qu’il faut aussi éviter de dire qu’on va travailler car je ne suis pas sûre que ce soit autorisé. En tout cas ce n’est pas autorisé d’avoir une activité rémunérée ou bénévole localement (mais c’est peut-être différent de travailler pour la France).

As-t-on besoin d’un Visas en tant que Français ?

Non si on reste moins de 180 jours (6 mois). Il suffit d’arriver à l’aéroport, remplir un document qu’on nous donne (il faut penser à avoir une adresse locale à donner ; ça peut être son premier hôtel ou Airbnb), puis passer la douane, où on tamponne le passeport et on te remet un papier à ne surtout pas perdre (car on te le redemande en sortie du territoire).

Combien t’a coûté le billet d’avion pour y aller ?

Il m’a coûté 600€. Sachant que je suis arrivée de Buenos Aires en Argentine (soit 9h de vol), que j’ai acheté mon billet en septembre, et environ deux semaines avant de partir.

Budget / Coût de la vie

Comment estimes-tu le coût de la vie ? Peu élevé, moyen, similaire à la France, cher, très cher ?

Assez similaire à la France (car très touristique) mais ça dépend (voir détail ci-dessous).

Logement :

Si on reste six mois ou un an, on peut trouver un studio ou une place en colocation pour pas trop cher (à partir de 200$ par mois).
En revanche, quand on reste moins que ça, on est considéré comme vacancier, et on a donc droit aux prix de vacanciers. Si on est plusieurs, ça peut être un peu moins cher que seul. Moi en octobre, j’ai vécu avec deux amies dans un appartement de trois personnes (1 chambre privée + 1 chambre partagée avec deux lits) et on a payé 1 100$ (environ 970€)  au total pour le mois (+40€ d’électricité).
En revanche ce mois-ci, j’ai payé 375€ pour un studio pour seulement deux semaines. Décembre est le mois le plus cher.

Nourriture :

Légèrement moins cher qu’en France. Dans les restaurants locaux, tu peux payer vraiment pas cher (1€ pour un petit tacos). Il y a un super restaurant de burger à 5€ le burger (et il est très bon). Mais plus tu te rapproches de la Quinta, plus les prix passent au-dessus de 10-15€ pour un plat.
Si tu achètes au supermarché, ça te revient peu cher, moins cher qu’en France.

Activités de loisir :

Le cinéma n’est pas cher : 50 pesos mexicains la séance (2,5€)
Passer son diplôme de plongée coûte environ 400$.
Salles de sport : autour de 900 pesos (45€) par mois.
Tu peux louer un transat dans un beach club privé pour 100 pesos la journée (5€).
Côté sorties, une bière 33cL en bouteille coûte environ 50 pesos (2,5€). Une entrée dans une boîte de nuit coûte 100 à 250 pesos (5€ à 11€). Certaines sont gratuites pour les filles.
Il y a des karaokés gratuits dans certains bars plusieurs fois par semaine.

Transport:

On se déplace surtout à pied et à vélo ici car la ville est assez petite.
On peut louer des vélos pour 900 pesos par mois (45€).
Ou bien en acheter un d’occasion (à partir de 750 pesos, soit 37€).
Moi j’ai acheté le mien neuf à 1 600 pesos (80€) auquel j’ai rajouté (pour 20€) des freins (oui car comme c’est plat ici, ils ne mettent pas forcément de freins sur les vélos haha), un panier à l’avant, et un antivol.
A savoir qu’il y a beaucoup de vol de vélo (qui sont ensuite revendus d’occasion à d’autres personnes) donc, à choisir un antivol, il vaut mieux investir dans une chaîne en métal bien épaisse.
Il y a aussi beaucoup de taxis qui amènent d’un endroit à l’autre pour en moyenne 50 pesos (2,5€).
Après, pour se déplacer un peu autour de la ville, ce n’est pas très cher :

  • Le bus depuis l’aéroport de Cancun coûte 200 pesos (10€)
  • Il y a des minibus d’environ 15 personnes qui vont dans les villes voisines comme Tulum. Le trajet dure 1h et coûte 40 pesos (2€).
  • Louer un scooter pour faire le tour de l’île de Cozumel coûte environ 25€ la journée.

Cafés et espaces de coworking

Un café allongé coûte environ 40 pesos (2€).
Il y a plusieurs espaces de coworking dans la ville (Nest, Selina, Bunker…) qui coûtent autour de 20€ la journée, et 200-250€ par mois.

Généralement combien tu dépenses en une semaine pour vivre ( nourriture + logement + coworking space si tu dois y aller pour travailler)

En ne comptant que le loyer, la nourriture, les sorties, et mes frais bancaires, je dépense environ 170€ par semaine. Sachant que je suis une personne économe. Et qu’en vrai je dépense plus car je paye ma mutuelle, des trucs administratifs, des trucs pour mon boulot, etc. Ce chiffre hebdomadaire augmente si je fais des weekends ailleurs que Playa. Par exemple, en octobre, quand j’étais avec WifiTribe, j’ai payé le double, soit environ 340€ par semaine.

Arrives-tu à profiter, dois-tu faire des concessions ?

Tant que je n’ai pas de revenus réguliers avec mon activité, je fais des concessions dans tous les cas, quelle que soit la ville. Mais ici il y a possibilité de s’amuser pour pas trop cher (terrain de volley gratuit, karaoké gratuit, bière pas chère, plage gratuite…)

  • TA NOTE BUDGET 70% 70%

Le logement

Où vis-tu ?

J’ai vécu dans une résidence (“condominium”) pendant deux mois, en colocation. Maintenant je suis dans un studio. Les deux sont situés à 15 minutes à pied du coeur de l’action et de la plage.

Est-il facile de trouver un logement ?

Si on a un budget assez élevé, oui. Il y a beaucoup d’hôtels, condos, resorts. Il y a pas mal d’offres sur Airbnb, mais selon les mois c’est plus ou moins cher. Là en décembre je trouve quand même que je galère à trouver un prix raisonnable.

Dirais-tu que tu es assez confortable pour rester plusieurs semaines ou mois ?

Oui. Je suis déjà restée trois mois et je pense que je pourrais rester plus, grâce au fait qu’il y a des choses importantes pour moi : la plage, des cafés où travailler, et d’autres digital nomads.

  • TA NOTE LOGEMENT 60% 60%

Connexion wifi :

Est il facile de trouver du wifi ?

Oui. Tous les appartements sont équipés en principe. Dans le mien actuellement, il est rapide (5Mbps downloads). Les cafés sont quasiment tous équipés. Certains bars aussi. Le seul bémol est que je trouve qu’il y a souvent des coupures Internet. Ca arrive notamment quand un orage se prépare ou quand il y a beaucoup de vent. Dans un café où je vais souvent, le WiFi marche mal dès qu’il y a du vent.

Les connexions sont elles payante ?

Non, les bars/cafés te donnent le code.

As-tu pris un forfait mobile ? Combien pour combien de Giga ?

Oui. J’ai pris 2G à 200 pesos (10€), valable 35 jours. Avec Facebook, Whatsapp et Instagram inclus et gratuits.

  • TA NOTE WIFI 80% 80%

Lieux de travail :

Où travailles tu ?

Chez moi et dans des cafés

Y a t’il des coworking space ? Combien cela coûte ?

Il y a plusieurs espaces de coworking dans la ville (Nest, Selina, Bunker…) qui coûtent autour de 20€ la journée, et 200-250€ par mois.

Travailles-tu dans les cafés ? Es-ce agréable ?

J’ai testé 4 cafés. Il y en a 2 que j’aime tellement que j’y vais environ 2 fois dans chaque par semaine. Les deux autres, j’ai moins aimé. C’est une question d’ambiance, de goût.

Y a t’il des cafés où l’on peut y passer la journée ou l’après midi ?

Je passe facilement des après-midis entière dans les cafés oui. En consommant une à deux boissons. Si je reste plus que ça, je commande un truc à manger pour compenser. Et je laisse des tips plus généreux que d’habitude.

D’une manière générale, dirais-tu que c’est une destination propice pour travailler ?

Oui.

  • TA NOTE LIEU DE TRAVAIL 90% 90%

Rencontres :

Cette destination a-t-elle été propice aux rencontres ?

Absolument. Je trouve les personnes très ouvertes ici. Plusieurs fois j’ai engagé la discussion avec des personnes qui travaillaient dans le même café que moi, ou bien avec les serveurs ou propriétaires. Dans le bar qui propose du karaoké, c’est impossible de ne pas parler à quelqu’un.
Après, ce qui est compliqué, c’est de différencier ceux qui sont là quelques jours de ceux qui sont là quelques semaines ou mois. Parfois, tu deviens pote avec quelqu’un, puis la personne s’en va deux semaines plus tard et tu dois trouver de nouvelles personnes.
En revanche, il y a un réseau de Digital Nomads (un groupe Whatsapp notamment, qu’on peut rejoindre par cooptation). Et j’ai aussi rencontré un de mes amis actuels via le groupe Facebook Digital Nomads Playa Del Carmen.

Te sens-tu isolée par moment ? Par rapport aux autres destinations ?

Quand je suis passée de coloc à studio toute seule, j’ai eu cette petite angoisse d’être seule et de ne pas avoir d’amis. Mais en fait j’ai un bon ami, qui m’a présenté ses potes. Il y a le fameux groups Whatsapp où les gens proposent souvent des sorties et des trucs à faire. Et quand bien même ces personnes ne seraient pas disponible, je sais que je peux aller dans un bar et me faire des copains de soirée, qui deviendront peut-être des potes après. C’est pas évident d’oser aller dans un bar tout seul. Mais ça se travaille :p.
Je pense que, de toutes les destinations où je suis allée jusqu’à présent (Bolivie, Rio de Janeiro, Buenos Aires, ici), c’est la destination où je me sens la moins seule.

  • TA NOTE RENCONTRES 90% 90%

Sécurité :

D’une manière générale dirais-tu que tu te sens en sécurité dans ce pays / ville ?

La journée, y a pas de soucis. J’ai juste remarqué que les hommes ont tendance à être assez machos ici donc quand tu passes devant eux, tu peux facilement te faire siffler ou avoir des remarques. Je ne sais pas jusqu’où ce machisme peut aller donc je ne m’attarde pas.
Il y a eu des histoires de personnes tuées à coup de couteau ou autre. Mais c’est souvent lié à des histoires de drogue.

Le soir peux-tu sortir en toute sécurité ?

Où que je sois, même en France, je reste toujours sur mes gardes, surtout tant que je suis en train de marcher seule dans la rue. Mais dès que j’arrive sur un axe où il y a plus de monde, je me sens en sécurité.
J’évite aussi la plage la nuit parce que je sais que dans d’autres endroits d’Amérique Latine, il faut éviter de se retrouver seule sur la plage (risques de vol ou agression).

  • TA NOTE SECURITE 70% 70%

Nightlife :

D’une manière générale es-tu une adepte des sorties le soirs (bar, resto, boites, concerts…) ?

Ca dépend de mes périodes de travail. Si je veux bosser à fond, je veux éviter de boire trop d’alcool car ça réduit ma productivité. Dans les périodes plus tranquilles, oui, je suis très adepte des shots de tequila :p

Dirais-tu que la destination que tu as choisi est propice à ce genre de sorties ? L’offre est-elle importante ou il y a deux ou trois bar ?

Il n’y a presque que ça à faire à Playa. Après, il n’y en a peut-être pas pour tous les goûts. Les trois styles de musique principaux que j’entends sont : house, raggaeton, rock.

L’ambiance est-elle sympa ?

Ca dépend des bars.

  • TA NOTE NIGHTLIFE 90% 90%

Activités :

Y a t’il un choix intéressant d’activités ?

Moyennement. J’ai l’impression que tu peux vite faire le tour. Activités possibles : plongée (mais il faut avoir les moyens), aller voir des “cenotes”, plage, volley sur la plage, jet ski, parcs aquatiques, cinéma.

Que penses-tu des activités “nature” dans ta destinations ?

Cenotes, plages, plongée, couchers de soleil. C’est très beau et si tu aimes ça, tu peux potentiellement te régaler de le faire pendant plusieurs semaines/mois.

Que penses-tu des activités “culturelles” dans ta destination ?

Je n’ai pas entendu parler de grand-chose. A part quelques initiatives “développement durable”.

As-tu l’occasion de pratiquer souvent des activités ?

Je fais du volley tous les dimanche après-midi sur la plage. Et karaoké les mercredi et samedi.

Visiter le reste du pays est-il facile, les moyens de transport sont-ils facilement disponibles?

Il y a des bus et minibus pour Tulum et Merida. Tu peux aussi louer une voiture pour te déplacer par toi-même. Pour les autres régions, il faut plutôt y aller en avion.

Quel budget faut-il prévoir ?

J’ai pris un avion Cancun-Tuxtla (Chiapas). Coût : environ 50€ aller-retour

  • TA NOTE ACTIVITES 70% 70%

Nourriture / Gastronomie :

(Très important pour nous les français !!)

D’une manière générale, dirais-tu que tu manges bien ?

Ca dépend VRAIMENT des endroits. Il y a de très bons ceviches, tacos travaillés, et guacamole. Mais globalement ça manque énormément de légumes je trouve.

Majoritairement tu cuisines ou tu manges à l’extérieur et pourquoi ce choix ?

Majoritairement chez moi. Pour dépenser moins, manger davantage de légumes, et aussi parce que j’ai tendance à manger peu mais 5 fois dans la journé. Quand je travaille depuis chez moi, dès que j’ai faim, je mange un petit truc.

Quel est environ le budget pour une semaine de nourriture ?

Environ 25€ de courses pour manger chez moi (je mange des choses très simples et pas chères), et peut-être 15€ de plus quand je mange dehors.

Aimes-tu la cuisine locale ?

J’adore les ceviche, le guacamole et les burritos.

  • TA NOTE NOURRITURE 70% 70%

Ton incontournable :

Quel est selon toi LE truc à ne pas manquer dans ta destination ?

Aller voir des cenotes, et faire de la plongée si on a le budget.

Tes conseils :

Quels sont tes conseils pour voyager dans cette destination ?

S’attendre à une ville remplie de touristes ; mais apprendre à aller voir ce que la ville cache de beau derrière, notamment les cafés sympas (Café Chouchoux et Bajo, mes deux préférés <3).

Qu’est ce que tu recommandes d’emporter ? Où conseilles-tu de se loger ? de manger ? de sortir ? de travailler ? …

Emporter (saison sèche) : tenues de plage et d’été ; mais quand même un pantalon, chaussures fermées et gilet, car il y a des jours de tempête où les température tombent.
Se loger : tous les quartiers à 15min à pied de la plage, c’est relativement central
Manger : un ceviche à El Pirata (calle 38 y avenida 10 norte) ; des tacos pas chers à El Fogon (Avenida Constituyentes y Avenida 30) ou dans un Don Sirloin ; des tacos originaux à Chiltepin (Calle 34 y avenida 20).
Sortir : Chapultepec (tout est à 21 pesos, soit 1€) ; Dirty Martini Lounge pour le karaoke et rencontrer des gens, La Embajada pour du raggaeton ; Be Playa pour un rooftop posé.
Travailler : Café Chouxchoux, Café Bajo

Ta note globale :

Globalement recommandes-tu cette destination ?

Je la recommande à ceux qui aiment la plage, la plongée et boire des coups. Parce que c’est le coeur de la vie ici. C’est une bonne destination si on veut côtoyer des gens ouverts d’esprits et apprendre à se faire des amis en parlant avec des inconnus. 🙂

  • TA NOTE GLOBALE 80% 80%